Au fil de l’eau. Et du sentier Fundy. Acte I

Au fil de l’eau. Et du sentier Fundy. Acte I

C’était pourtant à seulement quelques encablures et en deux ans, jamais encore nous ne nous y avions posé une roue ou un pied.

C’est que lorsque l’on parle du parc Fundy, une certaine confusion peut régner. La première idée qui vient au néophyte est en effet de penser que l’on parle du parc national Fundy. De Saint Jean, prévoir environ 1h45 de route pour rejoindre le village côtier d’Alma autour duquel se déploie en effet le parc national.

Mais un peu plus près de nous, un autre parc s’étend entre Saint Martins et la bordure ouest du sus-nommé parc national: et cette fois il s’agit de la Promenade du Sentier Fundy. On parle ici d’une vaste zone côtière vierge de toute construction ou habitation parcourue par une route panoramique accessible de mai à octobre moyennant un droit d’entrée par adulte de 10$. L’une des dernières vastes zones de vie sauvage en bord d’océan Atlantique entre la Floride et le Labrador.

Le touriste de passage tout d’abord y trouvera son compte car en quelques heures il pourra parcourir la route ponctuée de fréquents points de vue et passerelles surplombantes. Moyennant quelques minutes de marche, il pourra aussi accéder à d’autres points de vue, des cascades ou même des plages.

Puis le randonneur curieux ensuite, à pied ou à vélo, pourra s’aventurer un peu plus loin et expérimenter une immersion beaucoup plus profonde via les sentiers accessibles depuis la route. Que ce soit pour explorer la Walter Glen Gorge (au programme de 2022 déjà), surnommée le Grand Canyon du Nouveau Brunswick, gagner des cascades d’accès plus difficile ou s’enfoncer en forêt le long de la Big Salmon River.

Enfin le randonneur entraîné et averti pourra aussi partir pour 4 à 5 jours en autonomie totale pour affronter le Sentier Fundy. Une randonnée d’environ 50 kms qui fait jonction entre la Big Salmon River et le parc national, réclame un bel engagement physique et vous emmène dans une région dénuée de toute trace d’activité humaine. Une des plus belles randonnées d’Amérique du Nord qui traverse la réserve de biosphère de Fundy. Tout un programme.

Et nous, quelle casquette allions-nous prendre pour cette première incursion ?

Celle de trois touristes en découverte totale pour leur dernier jour de vacances d’été. Qui malgré une météo mitigée vont s’émerveiller des myriades de points de vue. Bien décidés à revenir pour un acte 2 dès que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *