Souvenirs d’Hiver – Réveillon du Jour de l’An au Parc Kouchibouguac

Souvenirs d’Hiver – Réveillon du Jour de l’An au Parc Kouchibouguac

Dans notre courte rétrospective sur l’hiver écoulé, impossible de ne pas parler de nos quelques jours passés dans le parc national de Kouchibouguac.

Changement d’année, un prétexte pour se réunir avec quelques amis et profiter de l’hiver qui s’installe.

Le parc national s’étend sur 238 km2 le long de la côte acadienne. Beaucoup de forêt de type acadienne, c’est à dire principalement constituée de feuillus adaptés aux longs hivers. Et une prédominance de l’eau. La rivière Kouchibouguac sinueuse et relativement étroite d’une part, et la « Black River » plus large et aux nombreux méandres d’autre part, se jettent toutes deux dans la baie de Kouchibouguac séparée de la mer par des langues de sables.

Un court séjour de trois jours marqués sous le signe de la fraicheur et du soleil. Les parcs nationaux de compétence fédérale sont habituellement payants. Mais l’hiver étant là, le point d’entrée du parc est ouvert. Il n’est pas possible d’aller bien loin en voiture toutefois et il faut donc marcher, ce qui nous convient parfaitement !

Le 31, premier circuit en boucle vers Black River et la partie nord de la baie. Personne évidemment. Même pas un orignal. Résolution 2021: voir enfin un orignal ! La lumière sur les eaux de la baie lorsque nous sortons de la forêt est phénoménale. Je reste persuadé qu’on ne peut deviner qu’on est en plein hiver tant les reflets sur la neige ressemblent à s’y méprendre à des reflets sur du sable blanc.

Le 1er, on démarre directement du chalet et nous partons le long d’un large chemin entourés de hauts bouleaux. Tandis que la compagnie fait une pause dans une cabane et que les enfants font des glissades dans la pente neigeuse, je m’échappe et m’offre un des moments de solitude qui vous marquent. M’enfonçant dans la forêt le long d’un sentier glacé et tout étroit, il ne faut guère de temps avant d’expérimenter de nouveau ce mélange de solitude et de wilderness qui prend à l’estomac. La lumière tombe bien vite en ce froid après-midi d’hiver et je gagne juste les berges de la rivère Kouchoubouguac prise dans les glaces lorsque les derniers rayons de soleil obliques embrasent les cimes des arbres. C’est beau et c’est bon.

Autre résolution 2021: revenir en raquettes et continuer ce long sentier qui longe la rivière.

Entre deux balades, nous jouâmes. Beaucoup. Découvrant et profitant de parties endiablées de « Code Name » et « Les Aventuriers du Rail ». Pour le 31, à défaut d’une fondue savoyarde, nous optâmes pour un autre type de fondue d’inspiration chinoise, une bataille autour du feu !

  • OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *