Une cabane au Canada…

Une cabane au Canada…

A quoi cela ressemble-t-il ?

Quelques idées générales pour commencer

Tout d’abord, on oublie le bois. En extérieur du moins. Car même si les façades en tuiles de bois sont encore fréquentes, en particulier sur les maisons plus anciennes, les couvertures en vinyle sont les plus répandues. De loin, çà fait propre et les couleurs sont parfois originales. De près, c’est du plastique, qui excellera en tant que cache misère, mais qu’on pourra repeindre ou changer moyennant un effort modéré.

Le bois garde en revanche toute sa place comme matériau de base des ossatures. De ce fait, les maisons et même les immeubles de quelques étages sortent de terre à toute vitesse une fois les fondations en béton terminées. Côté couverture, les plaques de « shingles » permettent de finir un toit à moindre effort et sont changées tous les 10 ou 15 ans.

Petite remarque en passant: ici, point de volets. Tout au plus de faux volets décoratifs vissés de part et d’autre des fenêtres. J’ignore s’il y a une raison particulière mais pour un pays froid, on aimerait bien parfois fermer les volets la nuit venue.

En résumé, j’ai envie de dire que la facilité, la rapidité et la personnalisation priment sur le durable. Corolaire: les maisons flambent souvent ici et les pompiers ont très probablement plus d’incendies à gérer dans leur carrière que leurs homologues français. Corolaire numéro 2: les primes d’assurance habitation sont bien plus élevées ici.

Acheter une cabane au Canada

peut aller très vite. Car une fois les besoins cernés et une première idée de budget fixée, on va voir sa banque pour obtenir une pré approbation de crédit hypothécaire.

Ce document, valable quatre mois, indique le capital emprunté sur lequel la banque est prête à vous suivre. Mieux vaut l’avoir avant de vraiment partir en quête de la cabane de ses rêves car ce sera un argument de poids lorsqu’il sera temps de faire une proposition d’achat. En synthèse, une proposition d’achat étant fréquemment acceptée dans la demi journée par le vendeur, il faut absolument avoir en main l’offre de prêt pré validée sans quoi tout vous passera sous le nez.

La banque établit l’offre assez rapidement pour peu qu’un certain nombre de critères soient réunis:

  • des revenus réguliers ou un apport personnel important
  • un historique de crédit d’au moins un an au Canada. Autrement dit, dans les grandes lignes, il faut ouvrir une carte de crédit, régler ses achats autant que faire se peut avec, et rembourser avant que les intérêts, rédhibitoires, ne courent

D’autre part, les règles d’une hypothèque puisque c’est son nom ici sont assez différentes mais c’est barbant à raconter.

Je cherche ma future cabane

La recherche peut donc démarrer. Elle peut se faire individuellement en toute autonomie. Dans le temps d’avant Covid, les portes ouvertes ou « Open House » étaient d’ailleurs un moment privilégié pour visiter librement un bien en vente. Mais on peut aussi avoir recours à un agent immobilier. Et là ça devient intéressant.

Tout d’abord, missionner un agent ne coûtera rien. C’est en effet le vendeur qui règlera sa commission.

Ensuite, cet agent sera en charge de vous représenter tout au long du processus d’achat: il vous assistera dans les visites et vous aidera à évaluer la valeur d’achat ainsi qu’à identifier les travaux à prévoir; il rédigera votre offre conditionnelle d’achat en veillant à préserver au maximum vos intérêts par rapport à ceux du vendeur; c’est aussi lui qui sera l’interlocuteur du vendeur et qui fera l’interface pendant la négociation du prix; enfin, si la vente est conclue, il sera présent avant remise des clés pour vérifier avec vous sur place que l’ensemble des conditions inscrites dans l’offre d’achat sont réalisées.

Rendu à cette ultime étape, si les feux sont au vert, il ne reste alors plus qu’à donner le go à votre avocat pour verser l’argent au vendeur.

Pour donner une idée de la temporalité de l’offre d’achat:

  • je termine la visite d’une cabane qui me plaît, j’ai bien entendu une pré approbation de prêt en main, je décide de faire une offre. L’agent estime avec vous une offre raisonnable compte-tenu du prix demandé et des constats qui font suite à la visite. Il rédige donc l’offre conditionnelle d’achat et la soumet au vendeur. Il est environ 18h
  • contre offre du vendeur
  • nouvelle offre de l’acheteur
  • validation du vendeur qui signe votre offre d’achat: il est alors 22h30

Combien ça coûte cette histoire là?

Comme partout, point de réponse toute faite étant donnés les nombreux facteurs qui vont entrer en ligne de compte. Mais disons que pour l’équivalent de 200.000 de nos euros, vous pouvez avoir une grande maison avec du terrain significatif. Les maisons neuves sont un peu plus chères. Et les propriétés en bord de rivière peuvent atteindre facilement les 300.000 euros, sans limite supérieure évidemment.

Du point de vue des frais inhérents à la transmission de propriété, point de notaire mais un avocat qui vérifie le titre de propriété, réalise le travail légal, vous informe sur les dures réalités du crédit hypothécaire, et se charge comme un notaire des publications légales et du transfert des fonds. Au total, la commission est d’environ 500 euros mais ça dépendra de la transaction et de l’avocat.

On notera en passant qu’un seul avocat francophone œuvre dans la région de Saint Jean.

La province perçoit aussi 1% du montant de la transaction. Charge à l’acquéreur enfin de régler la quote-part annuelle des impôt fonciers.

Le jour arrive enfin

Celui où vous prenez possession des lieux, et par la même des problèmes:

  • les odeurs tenaces de cigarette et de chien
  • la crasse
  • les arbres de 12m de haut un peu trop près de la maison
  • le bleu, le vert, le bleu clair, le vert clair, le bleu délavé, le vert délavé, sans oublier le vert foncé et le bleu profond
video

Le temps vient donc de dresser un premier plan d’attaque:

  • prendre une carte de fidélité dans le magasin de bricolage qui propose les peintures dont vous avez besoin, sans COV et aux choix de teinte variés pour ne pas dire infinis
  • trouver un bucheron
  • se retrousser les manches

Commence alors un trou noir temporel d’environ deux mois pendant lequel vous appliquez ce premier plan d’attaque. Attention: à son issue, tout n’est pas terminé mais on y voit plus clair et on peut alors élaborer le second plan d’attaque auréolé de sa toute nouvelle expérience de commissaire aux plans d’attaque…

Le temps du DIY

Et donc voici venu le temps du « Do It Yourself », le bricolage en anglais. L’objectif étant le suivant:

  • supprimer le bleu de la cuisine tout en redonnant au blanc des meubles et du carrelage son éclat originel
  • nettoyer les placards & les repeindre de manière à pouvoir y ranger les affaires
  • refaire la chambre du grand
  • éliminer le vert dégueu du bureau du vieux, pièce capitale en ces temps de travail depuis la maison
  • redonner vie à la pièce familiale dont la dernière rencontre avec un pinceau doit dater de quelques décennies
  • transformer la chambre à coucher en autre chose qu’un camaïeu de bleu et marron

Et une fois ceci fait, se reposer un peu et profiter de l’arrière saison. Mais c’est une autre histoire.

Saison 1, Épisode 1: la mise en jambes

  • C'est vert, trop vert !
  • C'est blanc "jour de neige"
  • Ma petite plante, ma reproduction de Hiroshige (merci maman, merci papa) et un peu de poussière sur mon moniteur qui prend le soleil

Saison 1, Épisode 2: la chambre bleue

  • Encore du vert, mais plus pour très longtemps
  • Pour être honnête, je n'aurais pas osé le bleu "phare" mais çà rend bien
  • avec le "blanc script"
  • et un tout petit lit aussi

Saison 1, Épisode 3: la cuisine

  • C'est bleu...
  • C'est blanc...
  • C'est "rouge cajun"
  • Et la suite se profile...la salle familiale

Saison 1, Épisode 4: la salle familiale

  • Avant...mise en place du chantier
  • Après...pas beaucoup de mobilier mais l'ambiance est zen ainsi

Saison 1, Épisode 5: la chambre à coucher

  • Kaki en bas, bleu délavé en haut et blanc jauni ailleurs
  • Et hop; un plafond tout neuf

Saison 1, Épisode bonus…parce qu’il y a aussi une vie à l’extérieur

  • Élagage
  • pour dégager la vue
  • Tout cela en pleines élections provinciales

2 thoughts on “Une cabane au Canada…

  1. Depuis notre 1ère visite virtuelle et aujourd’hui après travaux ouah c’est magnifique !!! les couleurs sont belles, j’aime beaucoup le rouge cajun dans la cuisine. BRAVO vous avez une superbe « cabane » et un environnement exceptionnel !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *